www.faune-loire.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
Accueil LPO Loire
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes de synthèse
       - 
Muscardin 15-19
       - 
Campagnol amphibie 16-18
       - 
Azuré des mouillères 17-20
       - 
Empuse pennée 15-19
       - 
Souris grise (M.m. domesticus) 14-18
       - 
Effraie des clochers 14-19
       - 
Ephippigère des vignes (E. d. diurnus) 14-19
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Droits, restrictions et symboles
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
  Statistiques d'utilisation
la biodiversité dans la Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs de la Loire
 - 
Les espèces de ma commune
 - 
Atlas de la faune de la Loire
Faune Loire mode d'emploi
 - 
Faune Loire : qu'est-ce que c'est ?
 - 
Manuel d'utilisation
 - 
FAQ
 - 
L'application Naturalist
 - 
Code d'éthique sur le terrain
 - 
Code de déontologie
  Aide à l'identification
    - 
Les Reptiles
    - 
Les Hyménoptères (abeilles, guêpes, bourdons...)
 - 
Les Ascalaphes
Programmes d'études nationaux
 - 
STOC-EPS
 - 
Enquête rapaces
 - 
SHOC
 - 
Atlas des Oiseaux Nicheurs 2009-2012
 - 
Atlas des Oiseaux en Hiver 2009-2013
Publications
 - 
Rémiges
 - 
La Biodiversité de la Loire
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 167
 
mardi 1 octobre 2019
Mammifères
Prospections Muscardin !

La saison des noisettes a débuté et c'est le moment de chercher le Muscardin !

Ce petit mammifère était, jusqu'en 2018, peu connu dans notre département mais grâce à une recherche spécifique, nous le connaissons maintenant sur 93 communes !

Nous vous proposons, dans le cadre de l'Atlas des Mammifères de Rhône-Alpes, de nous accompagner sur le terrain à la recherche des noisettes rongées par ce petit gliridé ! Ainsi, vous pourrez découvrir ces indices de présences lors de vos prochaines balades automnales dans la campagne ligérienne.

Selon le nombre de participant, nous organiserons une sortie dans le nord du département et une dans les Monts du Forez, en semaine ou en week end.

Alors si vous êtes partant, merci de nous envoyer un mail à bertrand.tranchand@lpo.fr en précisant si vous êtes disponibles en semaine ou en week end et le secteur qui vous arrange afin de réfléchir à l'organisation.

A bientôt !

posté par Bertrand Tranchand
 
mardi 27 août 2019
Le cap des 2 millions de témoignages a été franchi ce WE sur Faune-Loire !

Après 10 années de fonctionnement dans la Loire, l'outil Biolovision "Faune Loire" a permis de collecter plus de 2 millions d'observations naturalistes. Nous remercions donc tous les observateurs et vérificateurs qu'ils soient occasionnels ou réguliers. Nous vous invitons à poursuivre l'aventure et continuer à partager tous ensemble les observations et rencontres que vous pouvez faire avec le vivant dans nos paysages ligériens.

Belles observations

posté par Emmanuel Véricel
 
jeudi 13 juin 2019
Inventaire naturaliste sur une ferme paysanne à Retournac (43) les 29 et 30/06 2019

Nous organisons les « 24 h Naturalistes » au GAEC d'Artias ouvert à tou-te-s du samedi matin 29 juin au dimanche 30 juin. Un repas tiré du sac est à prévoir pour le samedi midi avec boisson offerte, un repas offert pour le samedi soir avec possibilité de planter la tente ou de poser un camion sur place...

Si vous pouvez et souhaitez être présent-e-s tout ou parti des créneaux proposés, merci de remplir ce formulaire : https://framadate.org/bSI2wJ2woq3q96sO

 

Au sein du GAEC d'Artias, Bruno Viennois et Renaud Daumas, maraîchers bio et sous mention Nature & Progrès, souhaitent inscrire leur activité de production légumière dans le cadre des programmes LPO « Des Terres et des Ailes » et « Paysans de Nature ».

L’objectif du réseau paysans de nature est de créer de nouveaux espaces dédiés à la biodiversité, par l’installation de paysans. En d’autres termes, il s’agit de renouveler une population agricole qui soit actrice de la protection de la nature ( https://www.paysansdenature.fr/ ).

Le réseau « Paysans de Nature », né à l’initiative de la LPO Vendée, a été développé par la Coordination LPO Pays de la Loire et commence à s’étendre sur la France entière, notamment en Auvergne/Rhône-Alpes. Il regroupe des agriculteurs qui ont choisi de préserver et de favoriser la biodiversité sauvage sur leur ferme.

 

Afin de prendre les meilleures mesures de gestion, de conservation et de développement de la biodiversité, nous souhaitons réaliser un inventaire naturaliste le plus exhaustif possible. Qu'est ce qu'il y a sur nos surfaces agricoles (et alentours) et qu'est-ce que l'on doit faire pour préserver et améliorer ces richesses ?

Dans ce cadre nous accueillons un stagiaire en BTSA Gestion et Protection de la Nature, Melvin Robert, qui sera présent du lundi 24 juin au vendredi 26 juillet.

Ses missions seront de réaliser des inventaires, le diagnostic des habitats de la ferme : espèces et surfaces d'intérêt écologique ; puis proposer des mesures de gestion pour les espèces patrimoniales et auxiliaires des cultures.

N'ayant pas de solides connaissances naturalistes et souhaitant la prospection d'un spectre large faune/flore, nous souhaiterions qu'il puisse être accompagné et encadré par des bénévoles qui auraient bien voulu prendre part aux inventaires.


La LPO Auvergne/Rhône-Alpes a réalisé une extraction de données des espèces déjà répertoriées 500 m autour de nos parcelles, liste ci-jointes.

D'après ces données, nous voyons qu'un effort particulier sera à faire sur les reptiles et amphibiens (il manque notamment couleuvre à collier, vipérine coronelle lisse, grenouille rousse, triton palmé, alpestre... une tentative de recherche de la coronelle girondine, pourrait être effectué en bord de Loire...), globalement les insectes sont assez peu référencés, améliorer les statuts de nidification des oiseaux (exemple, j'entends l'Engoulevent pas loin...), rien sur les chiroptères (alors que nous partons des bords de Loire, nous avons des haies, nous sommes proches de la forêt et nous sommes même propriétaires de falaises...), la connaissance sur les mammifères, notamment les micro, pourrait être développée. Sur les zones prairiales et affleurements rocheux la botanique pourrait nous apporter son lot de surprises...

 

A la PAC nous déclarons : 2,6 ha de légumes, 5000 m2 de jeune verger, 7000 m2 de prairie temporaire et 9000 m2 de prairie permanente.

Nous gérons le double en prairie permanente via un terrain sectionnal, haies et murets composent le paysage, les rochers et pierriers d'Artias et Périllade sont tout proche, fossés, prairies humides, bassins, bords de Loire apportent aussi leurs particularités d'espèces...

 

Plus l'inventaire sera complet, plus nous aurons les moyens de mettre en œuvre les meilleures mesures de conservation.

Merci d’avance.

Vous pouvez diffuser au sein de vos réseaux...

Je reste à votre disposition pour + d'infos.

Naturellement

 

Renaud Daumas
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
Le Corset

43130 Retournac
04 71 61 15 85

posté par Emmanuel Véricel
 
mardi 11 juin 2019
Inventaire des ZNIEFF appel aux observateurs !

Participons à l'inventaire des ZNIEFF !

La DREAL Auvergne-Rhône-Alpes a engagé un travail d’actualisation de l’inventaire des zones naturelles d’intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF), avec notamment la révision des listes d’espèces déterminantes des ZNIEFF et la réalisation de prospections. La LPO et ses partenaires sont largement investis dans ces dossiers.

L’inventaire ZNIEFF est utilisé comme une alerte sur un milieu naturel intéressant, notamment dans le cadre de projets d’aménagement, et comme un indicateur de l’état de santé des espaces naturels de la région. Sa mise à jour a donc un impact direct sur la protection des espaces concernés. Vous trouverez ici la localisation des ZNIEFF à prospecter. En sélectionnant les couches dans le bandeau de gauche, vous pourrez voir quels sont les groupes taxonomiques présentant des lacunes de connaissances, pour cela pensez à décocher préalablement la couche "ZNIEFF à compléter".

Nous vous invitons à collecter un maximum de données sur ces périmètres en les saisissant précisément dans Visionature ou l'application Naturalist.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site de la DREAL.

Par avance merci pour vos contributions !

posté par Emmanuel Véricel
 
lundi 6 mai 2019
Oiseaux
EPOC : un protocole accessible pour ceux qui souhaitent nous aider documenter le déclin des oiseaux.

Les oiseaux communs subissent un déclin dramatique et constant. En France, notre méthode actuelle de saisie des données naturalistes nous permet de bien appréhender les variations de répartition des espèces mais pas d’estimer leurs populations ou d’évaluer finement leurs tendances. Pourtant, nous avons besoin de ces informations pour alerter la société et mener des actions de conservation efficaces.

Le programme EPOC (Estimation des Populations d’Oiseaux Communs), qui vient en complément du célèbre programme STOC, vise à répondre à cette lacune.

Si vous savez identifier les oiseaux les plus communs en visuel et à l’oreille, vous pouvez y contribuer activement. Pour savoir comment procéder, il vous suffit de visionner cette courte vidéo : https://youtu.be/f1WfqqAq-PY

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter la page EPOC de Faune-France : https://www.faune-france.org/index.php?m_id=20023

En vous remerciant pour votre implication, nous vous souhaitons de belles observations.

posté par Emmanuel Véricel
 
lundi 6 mai 2019
Oiseaux
Veille sur la mortalité des Milans royaux

Malgré les actions engagées depuis plus de 15 ans en faveur du Milan royal, l’espèce figure toujours parmi les espèces vulnérables en France.

Les menaces qui pèsent sur l’espèce sont multiples mais toutes sont liées aux activités humaines : dégradation de l’habitat, empoisonnement, collision avec des éoliennes, électrocution, tir, etc. L’empoisonnement constitue la première cause de mortalité.

Afin de mieux connaître la répartition des différentes causes de mortalité, de mieux l’estimer, et surtout de mieux les prévenir et de mieux sanctionner les infractions, nous vous invitons à contribuer à la surveillance (collecte, autopsie et analyses toxicologiques) mise en place par le réseau Milan royal sur le territoire national.

Ainsi,en cas de découverte d’un cadavre (même en très mauvais état) :

1) prenez des photos du cadavre, du milieu environnement

2) saisissez votre donnée sur Visionature (faune-loire.org, NaturaList)
 
3) mettez le cadavre dans un sac plastique, avec une feuille avec les coordonnées et la date de la découverte, fermez le hermétiquement et si possible stocker le au congélateur
 
4) contactez très rapidement la LPO Auvergne-Rhône-Alpes (romain.riols@lpo.fr) pour le rapatriement du cadavre.

Les cadavres d’autres rapaces dont la cause de la mort peut être l’empoissonnement peuvent également être analysés au cas par cas.

En 2018, 53 cas de mortalité de Milans royaux ont été saisis sur Faune-France, mais attention, un Milan royal trouvé en bord de route n’est pas nécessairement mort d’une collision par un véhicule !

 

Plus d’informations sur http://rapaces.lpo.fr/milan-royal

posté par Nicolas Lorenzini
 
mardi 16 avril 2019
Reptiles
Plaquette Reptiles d'altitude

La plaquette 2017 éditée dans le cadre du programme la Biodiversité de la Loire paraît enfin ! Il s'agit des Reptiles d'altitude : vipère péliade, lézard des souches et lézard vivipare.

Vous pouvez la télécharger ici.

Bonne lecture

posté par Emmanuel Véricel
 
mardi 16 avril 2019
Oiseaux
Les résultats du programme STOC 2018

Vous trouverez via ce lien : https://auvergne-rhone-alpes.lpo.fr/1959 une plaquette de présentation du programme STOC et des résultats 2018 sur l’ensemble de la région. Ce programme développé en Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2001 a permis de rassembler plus de 300 personnes bénévoles et salarié-e-s sur ce projet avec plus de 425 carrés suivis au moins une fois. Plus de 749 000 données ont été récoltées et 228 espèces observées.

 

Ce programme permet de calculer les tendances de populations des oiseaux communs. Les résultats montrent depuis 2002, une baisse importante des espèces agricoles et des espèces des milieux bâtis. Les espèces forestières et celles dîtes généralistes (espèce vivant dans différents types d’habitats) sont en légère augmentation. Parmi les espèces emblématiques de ce déclin, nous pouvons citer l’alouette des champs qui a décliné de 14% depuis 2002 ou encore le bruant jaune qui chute considérablement avec une diminution de 50%. D’autres espèces diminuent fortement comme le rossignol (- 15%), la tourterelle des bois (-57%) ou encore le coucou (-23%).

D’autres espèces restent stables depuis 2002 comme le geai des chênes, la linotte mélodieuse ou encore la mésange bleue. Enfin, des espèces augmentent comme la grive musicienne (+26%), la fauvette à tête noire (+18%) ou la mésange noire (+32%).

 

Ces résultats sont inquiétants pour la plupart des espèces. C’est grâce à ce type de suivi que nous pouvons produire ces résultats et ainsi alerter la société de ce déclin majeur de la biodiversité. Il est donc important de continuer ce suivi et de l’amplifier encore plus afin de pouvoir calculer des tendances pour un maximum d’espèces (actuellement avec ce protocole, 75 espèces sont analysables de manière fiable).

N’hésitez donc pas à rejoindre ce programme en contactant votre coordinateur départemental ! : Emmanuel Véricel : etudes.loire@lpo.fr

Un grand merci à toutes les personnes participant à ce projet !

posté par Emmanuel Véricel
 
mardi 5 mars 2019
Oiseaux

Les oiseaux communs subissent un déclin dramatique et constant. En France, notre méthode actuelle de saisie des données naturalistes nous permet de bien appréhender les variations de répartition des espèces mais pas d’estimer leurs populations ou d’évaluer finement leurs tendances. Pourtant, nous avons besoin de ces informations pour alerter la société et mener des actions de conservation efficaces.

Le programme EPOC (Estimation des Populations d’Oiseaux Communs), qui vient en complément du célèbre programme STOC, vise à répondre à cette lacune.

Si vous savez identifier les oiseaux les plus communs en visuel et à l’oreille, vous pouvez y contribuer activement. Pour savoir comment procéder, il vous suffit de visionner cette courte vidéo : https://youtu.be/f1WfqqAq-PY

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter la page EPOC de Faune-France : https://www.faune-france.org/index.php?m_id=20023

En vous remerciant pour votre implication, nous vous souhaitons de belles observations. »

 

posté par Emmanuel Véricel
 
jeudi 28 février 2019
Oiseaux
Utilisation des codes atlas

Avec ces belles journées ensoleillées les passereaux commencent à chanter : Alouette lulu, Mésanges charbonnières et bleues, Pinson des arbres, grives et merles ...

Cependant nous sommes encore en hiver et il est préférable d'attendre le printemps pour attribuer des codes à ces espèces. En effet, certaines peuvent chanter en halte migratoire, c'est le cas notamment du Rougegorge familier.

Par contre vous pouvez attribuer des codes aux espèces dont la période de reproduction débute tôt : les rapaces nocturnes et les pics pour l'instant ! Pour ces derniers, le tambourinage est considéré comme un "chant", et un code 3 peut-être attribué quand vous entendez une de ces espèces marteler un arbre !

Bonnes observations à tous !

posté par Bertrand Tranchand
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 167

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation LOIRE
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019