www.faune-loire.org
 Visiteur Anonyme  [J'aimerais participer]
VisionatureVisionature
Accueil
Accueil LPO Loire
 
La faune de Rhône-Alpes
Consulter
  Les observations
    - 
Les 2 derniers jours
    - 
Les 5 derniers jours
    - 
Les 15 derniers jours
     Cartes de synthèse
       - 
Courlis cendré 17-18
       - 
Muscardin 15-19
       - 
Campagnol amphibie 16-18
       - 
Azuré des mouillères 17-20
       - 
Empuse pennée 15-19
       - 
Coucou gris 2018
       - 
Huppe fasciée 2018
       - 
Aurore 2018
       - 
Cuivré commun 2018
       - 
Souris grise (M.m. domesticus) 14-18
       - 
Effraie des clochers 14-19
       - 
Ephippigère des vignes (E. d. diurnus) 14-19
 - 
Les galeries
Information
 - 
Toutes les nouvelles
 - 
Sur votre agenda
  Droits, restrictions et symboles
    - 
Droits d'accès
    - 
Espèces à publication limitée
    - 
Explication des symboles
  Statistiques d'utilisation
la biodiversité dans la Loire
 - 
Atlas des oiseaux nicheurs de la Loire
 - 
Les espèces de ma commune
 - 
Atlas de la faune de la Loire
Faune Loire mode d'emploi
 - 
Faune Loire : qu'est-ce que c'est ?
 - 
Manuel d'utilisation
 - 
FAQ
 - 
L'application Naturalist
 - 
Code d'éthique sur le terrain
 - 
Code de déontologie
  Aide à l'identification
    - 
Les Reptiles
    - 
Les Hyménoptères (abeilles, guêpes, bourdons...)
 - 
Les Ascalaphes
Programmes d'études nationaux
 - 
STOC-EPS
 - 
Enquête rapaces
 - 
SHOC
 - 
Atlas des Oiseaux Nicheurs 2009-2012
 - 
Atlas des Oiseaux en Hiver 2009-2013
Publications
 - 
Rémiges
 - 
La Biodiversité de la Loire
Les liens

Toutes les nouvelles
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 162
 
lundi 6 mai 2019
Oiseaux
EPOC : un protocole accessible pour ceux qui souhaitent nous aider documenter le déclin des oiseaux.

Les oiseaux communs subissent un déclin dramatique et constant. En France, notre méthode actuelle de saisie des données naturalistes nous permet de bien appréhender les variations de répartition des espèces mais pas d’estimer leurs populations ou d’évaluer finement leurs tendances. Pourtant, nous avons besoin de ces informations pour alerter la société et mener des actions de conservation efficaces.

Le programme EPOC (Estimation des Populations d’Oiseaux Communs), qui vient en complément du célèbre programme STOC, vise à répondre à cette lacune.

Si vous savez identifier les oiseaux les plus communs en visuel et à l’oreille, vous pouvez y contribuer activement. Pour savoir comment procéder, il vous suffit de visionner cette courte vidéo : https://youtu.be/f1WfqqAq-PY

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter la page EPOC de Faune-France : https://www.faune-france.org/index.php?m_id=20023

En vous remerciant pour votre implication, nous vous souhaitons de belles observations.

posté par Emmanuel Véricel
 
lundi 6 mai 2019
Oiseaux
Veille sur la mortalité des Milans royaux

Malgré les actions engagées depuis plus de 15 ans en faveur du Milan royal, l’espèce figure toujours parmi les espèces vulnérables en France.

Les menaces qui pèsent sur l’espèce sont multiples mais toutes sont liées aux activités humaines : dégradation de l’habitat, empoisonnement, collision avec des éoliennes, électrocution, tir, etc. L’empoisonnement constitue la première cause de mortalité.

Afin de mieux connaître la répartition des différentes causes de mortalité, de mieux l’estimer, et surtout de mieux les prévenir et de mieux sanctionner les infractions, nous vous invitons à contribuer à la surveillance (collecte, autopsie et analyses toxicologiques) mise en place par le réseau Milan royal sur le territoire national.

Ainsi,en cas de découverte d’un cadavre (même en très mauvais état) :

1) prenez des photos du cadavre, du milieu environnement

2) saisissez votre donnée sur Visionature (faune-loire.org, NaturaList)
 
3) mettez le cadavre dans un sac plastique, avec une feuille avec les coordonnées et la date de la découverte, fermez le hermétiquement et si possible stocker le au congélateur
 
4) contactez très rapidement la LPO Auvergne-Rhône-Alpes (romain.riols@lpo.fr) pour le rapatriement du cadavre.

Les cadavres d’autres rapaces dont la cause de la mort peut être l’empoissonnement peuvent également être analysés au cas par cas.

En 2018, 53 cas de mortalité de Milans royaux ont été saisis sur Faune-France, mais attention, un Milan royal trouvé en bord de route n’est pas nécessairement mort d’une collision par un véhicule !

 

Plus d’informations sur http://rapaces.lpo.fr/milan-royal

posté par Nicolas Lorenzini
 
mardi 16 avril 2019
Reptiles
Plaquette Reptiles d'altitude

La plaquette 2017 éditée dans le cadre du programme la Biodiversité de la Loire paraît enfin ! Il s'agit des Reptiles d'altitude : vipère péliade, lézard des souches et lézard vivipare.

Vous pouvez la télécharger ici.

Bonne lecture

posté par Emmanuel Véricel
 
mardi 16 avril 2019
Oiseaux
Les résultats du programme STOC 2018

Vous trouverez via ce lien : https://auvergne-rhone-alpes.lpo.fr/1959 une plaquette de présentation du programme STOC et des résultats 2018 sur l’ensemble de la région. Ce programme développé en Auvergne-Rhône-Alpes depuis 2001 a permis de rassembler plus de 300 personnes bénévoles et salarié-e-s sur ce projet avec plus de 425 carrés suivis au moins une fois. Plus de 749 000 données ont été récoltées et 228 espèces observées.

 

Ce programme permet de calculer les tendances de populations des oiseaux communs. Les résultats montrent depuis 2002, une baisse importante des espèces agricoles et des espèces des milieux bâtis. Les espèces forestières et celles dîtes généralistes (espèce vivant dans différents types d’habitats) sont en légère augmentation. Parmi les espèces emblématiques de ce déclin, nous pouvons citer l’alouette des champs qui a décliné de 14% depuis 2002 ou encore le bruant jaune qui chute considérablement avec une diminution de 50%. D’autres espèces diminuent fortement comme le rossignol (- 15%), la tourterelle des bois (-57%) ou encore le coucou (-23%).

D’autres espèces restent stables depuis 2002 comme le geai des chênes, la linotte mélodieuse ou encore la mésange bleue. Enfin, des espèces augmentent comme la grive musicienne (+26%), la fauvette à tête noire (+18%) ou la mésange noire (+32%).

 

Ces résultats sont inquiétants pour la plupart des espèces. C’est grâce à ce type de suivi que nous pouvons produire ces résultats et ainsi alerter la société de ce déclin majeur de la biodiversité. Il est donc important de continuer ce suivi et de l’amplifier encore plus afin de pouvoir calculer des tendances pour un maximum d’espèces (actuellement avec ce protocole, 75 espèces sont analysables de manière fiable).

N’hésitez donc pas à rejoindre ce programme en contactant votre coordinateur départemental ! : Emmanuel Véricel : etudes.loire@lpo.fr

Un grand merci à toutes les personnes participant à ce projet !

posté par Emmanuel Véricel
 
mardi 5 mars 2019
Oiseaux

Les oiseaux communs subissent un déclin dramatique et constant. En France, notre méthode actuelle de saisie des données naturalistes nous permet de bien appréhender les variations de répartition des espèces mais pas d’estimer leurs populations ou d’évaluer finement leurs tendances. Pourtant, nous avons besoin de ces informations pour alerter la société et mener des actions de conservation efficaces.

Le programme EPOC (Estimation des Populations d’Oiseaux Communs), qui vient en complément du célèbre programme STOC, vise à répondre à cette lacune.

Si vous savez identifier les oiseaux les plus communs en visuel et à l’oreille, vous pouvez y contribuer activement. Pour savoir comment procéder, il vous suffit de visionner cette courte vidéo : https://youtu.be/f1WfqqAq-PY

Pour en savoir plus, vous pouvez aussi consulter la page EPOC de Faune-France : https://www.faune-france.org/index.php?m_id=20023

En vous remerciant pour votre implication, nous vous souhaitons de belles observations. »

 

posté par Emmanuel Véricel
 
jeudi 28 février 2019
Oiseaux
Utilisation des codes atlas

Avec ces belles journées ensoleillées les passereaux commencent à chanter : Alouette lulu, Mésanges charbonnières et bleues, Pinson des arbres, grives et merles ...

Cependant nous sommes encore en hiver et il est préférable d'attendre le printemps pour attribuer des codes à ces espèces. En effet, certaines peuvent chanter en halte migratoire, c'est le cas notamment du Rougegorge familier.

Par contre vous pouvez attribuer des codes aux espèces dont la période de reproduction débute tôt : les rapaces nocturnes et les pics pour l'instant ! Pour ces derniers, le tambourinage est considéré comme un "chant", et un code 3 peut-être attribué quand vous entendez une de ces espèces marteler un arbre !

Bonnes observations à tous !

posté par Bertrand Tranchand
 
mercredi 6 février 2019
Saisie par listes complètes : comment faire ?

Qu'est-ce qu'une liste complète ?

Une liste complète est une liste contenant toutes les espèces que vous avez identifiées en un lieu et une période donnés (par exemple, pendant une heure d'observation).

Il ne s’agit pas d’inventorier toutes les espèces présentes sur votre site d’observation (ce serait très difficile) mais bien de noter celles que vous avez été capable d’identifier. C’est la liste complète de ce que vous avez observé et déterminé.

Pourquoi les listes complètes sont-elles si précieuses ?

Contrairement aux données isolées, les listes complètes non seulement nous renseignent sur les espèces observées à un endroit et à un moment précis, mais également sur celles qui n’ont pas été détectées. Grâce à cela, nous pouvons établir la fréquence relative d’apparition dans l’espace et dans le temps des différentes espèces d’oiseaux et étudier très précisément leur phénologie. En outre, les listes apportent de précieux éléments sur la pression d’observation (le temps passé à prospecter, élément de connaissance décisif pour analyser les données).

Comment pouvez-vous donner encore plus de valeur à vos listes complètes ?

  • Faites des listes à partir d'un seul point ou si vous vous déplacez de moins d’1 km. Au-delà, il vaut mieux faire plusieurs listes consécutives. Attention, ne pas faire de listes lors de vos déplacements en vélo, en voiture ou en train ! Si vous faites une longue marche, divisez-la en petites sections (<1 km) et dressez une liste dans chaque section, ou de temps en temps à l’occasion de petites pauses.
  • Faites des listes aussi souvent que vous le pouvez ! Une liste de 10 minutes est parfaite, jusqu’à une ou deux heures. Au-delà il est préférable de faire des listes consécutives.
  • Il faut indiquer le nombre d'individus de chaque espèce que vous avez détectée. Il convient ici de noter un chiffre réel de contact, même s’il y a évidemment bien plus d’oiseaux que ce que vous avez vu. Cela n’est pas grave.
  • Il est très intéressant de faire des listes au même endroit tout au long de l'année. Par exemple, faites une liste hebdomadaire de votre site d’observation préféré.
  • Essayez de créer des listes partout où vous allez. Disposer d’une bonne couverture géographique est très important pour pouvoir analyser les données !
  • Si vous avez des amis qui ne font toujours pas de listes complètes, expliquez-leur pourquoi elles sont si utiles et expliquez-leur à quel point il est facile de les créer. Plus les observateurs qui en fournissent sont nombreux, plus elles prennent de la valeur et renforcent l’intérêt des vôtres.

Comment procéder ?

La saisie des listes sur Faune-Loire est très simple !

-  par liste sur le terrain, vous pointez en temps réel chaque observation. Ce type de liste sert à faire des inventaires sur ponts fixes sur un pas de temps assez court (5 ou 10 minutes) : Saisie par liste sur le terrain ;

-  par liste plus tard, c’est l’option la plus simple. Vous listez l’intégralité des observations sans avoir à les pointer précisément : Saisie par liste plus tard

Sur NaturaList, le nouveau petit bouton (+) jaune, en bas à droite de l'écran, vous permet d'accéder directement au menu de choix.

L'équipe de Faune-loire se tient à votre disposition si besoin.

posté par Emmanuel Véricel
 
mercredi 23 janvier 2019
Oiseaux
Comptage national des oiseaux des jardins J - 3 !

Pour la 7ème année consécutive, la LPO et le Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN) vous invitent à participer au comptage national des oiseaux des jardins. Il s’agit d’une opération nationale durant laquelle chaque citoyen est invité à compter durant 1h les oiseaux de son jardin ou d’un parc public pendant le dernier week-end de janvier. Chaque année ces données vont s’ajouter à celles des années précédentes pour permettre d’en apprendre d’avantage sur ces « oiseaux communs ».

Transmettez vos observations directement via le site http://www.oiseauxdesjardins.fr/ ou directement sur Faune-Loire dans la rubrique «  Participez – Oiseaux des jardins – Transmettre les observations de mon jardin ». Si vous possédez déjà un compte il vous suffit de vous connecter. Sinon il vous faut vous inscrire.

 

Pour tout besoin d'infos : oiseauxdesjardins@lpo.fr

Belles observations à toutes et tous !!

posté par Emmanuel Véricel
 
mercredi 21 novembre 2018
Réunion annuelle du Groupe Herpéto Rhône-Alpes

Bonsoir,

la réunion annuelle du Groupe Herpéto Rhône-Alpes se tiendra le samedi 15/12 prochain à la Maison de la Nature à Saint-Etienne.

Les passionnés de Reptiles et d'Amphibiens seront les bienvenus. La journée est ouverte à tous et différentes infos pratiques ainsi que l'ordre du jour sont accessibles ici. http://files.biolovision.net/www.faune-loire.org/userfiles/JournebilanGHRA-2019.pdf

à bientôt

Emmanuel Véricel pour l'équipe de Faune Loire

posté par Emmanuel Véricel
 
jeudi 25 octobre 2018
Mammifères
Week-end Mammifères !

Chaque année, dans le cadre de l'Atlas des Mammifères de Rhône-Alpes, un week-end de formation sur les mammifères est organisé.

Le prochain aura lieu le 1er et 2 décembre en Savoie à La Feclaz.

Attention, inscritption obligatoire auprès de dimitri.laurent@lpo.fr

Document à télécharger :  Week-End_AMRA2018-1615.jpg
posté par Bertrand Tranchand
page :
 
 
1
2
3
4
5
6
7
8
9
>
>|
Nbre/page :
nbre : 162

Ligue pour la Protection des Oiseaux délégation LOIRE
Visionature
VisioNature est un outil développé avec la collaboration du réseau LPO. Grâce aux technologies Internet, débutants, amateurs et professionnels naturalistes, peuvent partager en temps réel leur découverte et ainsi améliorer la connaissance et la protection de la faune
Biolovision Sàrl (Switzerland), 2003-2019